© 2008 GIPSO asbl

GIPSO asbl

GROUPE d’ AIDE à la RECHERCHE et à l’INFORMATION

sur le PSORIASIS

depuis 1990

E-mail: info@gipso.info E-mail: terroirnat@live.be?subject=site www.gipso.info&body=Vos remarques ci-dessous : abonnez-vous !

Aidez-nous à soulager

Les patients psoriasiques


Le rôle de la vitamine D dans le psoriasis

Docteur Benhadou farida

Hôpital Erasme

En Belgique comme dans d’autres de pays du Nord, la population a une forte tendance à être carencée en vitamine D car la météo n’est pas toujours ensoleillée.

En effet, la vitamine D, aussi surnommée la vitamine du soleil est synthétisée au niveau e la peau sous l’effet des rayonnements UV

.La vitamine D est surtout bien connue pour son rôle primordial dans la minéralisation osseuse et aide à la fixation du calcium sur les os c'est-à-dire à leur croissance et à leur renouvellement.

Bien au-delà de ce rôle qui lui est bien connue, la vitamine D est impliquée dans de nombreuses fonctions biologiques primordiales pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Depuis ces dernières années les chercheurs se penchent de plus en plus sur les multifonctions de la vitamine D. Effectivement il a été suggéré qu’elle serait notamment impliquée dans la régulation du système immunitaire et qu’elle jouerait un rôle dans la  réduction du risque de cancer colo-rectal et du sein, et un rôle protecteur contre la survenue de la maladie d’Alzheimer.

En dermatologie, la vitamine D joue un rôle clé au niveau de l’épiderme.Elle régule notamment la capacité des cellules qui constituent la peau et qu’on appelle kératinocytes à proliférer et à se différencier. Dans le cas du psoriasis, la prolifération des kératinocytes est accélérée ce qui explique l’excès de squames qui caractérisent cette maladie et leur différenciation se retrouve également perturbée.

L’implication de la vitamine D dans la physiopathologie du psoriasis reste interpellante. Plusieurs études démontrent la présence de taux bas de vitamine D chez les patients souffrant de psoriasis et serait associé chez ces patients à un risque plus accrû de maladies cardio-vasculaires.

Au niveau thérapeutique, de nombreux traitements topiques proposés dans la prise en charge du psoriasis contiennent des dérivés de la vitamine D.Cependant, la prescription de vitamine D sous forme orale reste encore controversée dans  le psoriasis. De façon intéressant, certains travaux réalisés par des équipes américaines ont pu mettre en évidence sur des petites cohortes de patients, l’efficacité spectaculaire sur le psoriasis, de hautes doses de vitamine D administrée par voie orale à raison de 25.000 UI/ jour.

Le rôle précis de la vitamine D dans le psoriasis mérite une attention particulière et le débat reste ouvert à la réflexion.

N’oubliez pas de manger du hareng, du saumon et de l’huile de foie de morue pour éviter la carence en Vitamine D .