© 2008 GIPSO asbl

GIPSO asbl

GROUPE d’ AIDE à la RECHERCHE et à l’INFORMATION

sur le PSORIASIS

depuis 1990

E-mail: info@gipso.info E-mail: terroirnat@live.be?subject=site www.gipso.info&body=Vos remarques ci-dessous : abonnez-vous !

Aidez-nous à soulager

Les patients psoriasiques

LES GRANDES CONFERENCES DU GIPSO

SAMEDI 20 JUIN 2009 – Hôpital ERASME, ULB, BRUXELLES.


Dans le cadre des Grandes Conférences du GIPSO, nous avions l’avantage d’accueillir trois spécialistes particulièrement compétents. Leur dévouement à la cause des patients psoriasiques s’est  toujours confirmé depuis la création de notre Association.


1. Le Dr. Madame Fabienne WILLAERT, responsable de l’Unité de Photothérapie à l’Hôpital Erasme, est toute désignée pour nous rappeler combien la place de la photothérapie par UVA ou UVB  reste importante dans le traitement du psoriasis : quelles précautions prendre, les contre-indications en fonction de l’histoire du patient, du type de peau, de la forme clinique de la maladie, des antécédents , des expositions au soleil, de l’usage du banc solaire… suivis de nombreux conseils à appliquer dans la vie courante.

2. Madame Christine DETRY, responsable des laboratoires SVR en Belgique, nous invite à ne pas négliger les bienfaits de l’hydratation  dans les soins d’une peau psoriasique. En effet, les bénéfices d’une bonne hydratation peuvent s’avérer suffisants pendant les périodes de rémission et réduire les démangeaisons occasionnelles. Elle explique en détail les moyens d’action des  produits sélectionnés, en situe les effets dans les différentes couches constitutives de la peau et nous dit toute l’importance et le bénéfice que nous pouvons en retirer.

3. Monsieur le Professeur Michel HEENEN, Chef du Service Dermatologie à l’Hôpital ERASME, a  consacré l’essentiel de son  exposé aux traitements systémiques du psoriasis. Rappelant les résultats obtenus avec les thérapies classiques bien connues et maîtrisées par les dermatologues, il en souligne les avantages mais aussi les limites et les inconvénients, insistant sur leurs effets indésirables bien connus des spécialistes  et la nécessité d’un suivi médical, mettant en garde contre les interruptions intempestives  du traitement ou le non respect de la prescription médicale.

Il en vient ensuite à parler des nouveautés thérapeutiques innovées par les traitements biologiques, leurs conceptions et les conditions liées à leur prescription. Il  souligne le confort que ces nouveaux produits apportent au  patient dans leur utilisation et la qualité de vie bien souvent retrouvée. Mais il insiste aussi sur le respect de la prescription médicale dans l’usage de ces immunomodulateurs  pour lesquels, ne disposant pas du recul suffisant ni d’une expérience de longue durée, il n’est pas encore possible de tracer leur profil évolutif.

Ils peuvent cependant constituer une avancée sérieuse dans le traitement du psoriasis tant leur efficacité semble assurée.

Un grand inconvénient cependant apparaît : le rapport coût – bénéfice qui ne permet pas encore d’en vulgariser l’usage.

Après un temps de questions-réponses, la Présidente, Antoinette ROMEO, remercie chaleureusement les Dames et le Professeur pour leur précieuse collaboration et leur soutien aux actions d’informations et d’éducation développées par notre Association.